Sébastien, le gendarme secouriste

RENCONTRE À LUCHON

« Quel est votre métier ? »

Je suis Gendarme-secouriste, guide de haute montagne, Commandant du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) de la Haute-Garonne à Luchon.

« En quoi consiste-t-il ? »

Je gère administrativement l’unité, travaille comme secouriste tout en structurant les opérations de secours en montagne.
Entouré par une équipe expérimentée et qualifiée, je gère comme un « chef d’orchestre » le secours en montagne dans un contexte de travail partenarial (secouristes, équipes cynophiles, équipages hélicoptères, médecins smur montagne…). En cas de grosses interventions, nous nous intégrons dans tous les dispositifs de crise afin de gérer la partie technique montagne.
En Haute Garonne, nous sommes 11 gendarmes secouristes, passionnés, ultra spécialisés et totalement investis dans la mission de service public qui nous est confiée.
Tous détenteurs de diplômes de secourisme professionnels, nous sommes également formés à l’aide à la médicalisation qui nous autorise à réaliser dans un cadre légal une partie des gestes normalement réservés à des infirmiers.
Notre rôle en résumé c’est être acteurs de la vie locale, en préservant des vies dans un quotidien où la routine et les automatismes n’existent pas !
Compte tenu de nos multiples contextes d’interventions dans un milieu aussi varié, qu’évolutif, la dimension d’équipe est primordiale dans notre fonctionnement et l’entraide incontournable entre montagnards.
Réactivité, compétence et organisation sont les clés d’un secours efficace. Si vous êtes témoin d’un accident en montagne, contacter le numéro d’urgence européen en composant le 112 en précisant absolument la localisation sans laquelle nous ne pouvons agir rapidement.

Concernant l’activité hivernale, un apprentissage et un entretien des connaissances est absolument nécessaire notamment en cas d’avalanche. Pour pratiquer la montagne en sécurité, il est nécessaire de consulter le Bulletin d’estimation du Risque d’avalanche (BRA), de respecter la signalétique et de toujours partir bien équipé avec le triptyque obligatoire et indissociable (Détecteur de victimes en Avalanche (DVA), pelle et sonde).

Un souvenir d’enfance ?

Le bruit de l’hélicoptère quand j’étais à Chamonix dans les Alpes. On entendait l’Alouette toute la journée !

Un point de vue ?

Le sommet du Maupas mais plus généralement les 3000 du Luchonnais

Une spécialité locale ?

Les truites luchonnaises

Une Saison ?

L’automne

Un animal ?

L’ours

Une activité ?

L’escalade traditionnelle en montagne, en terrain d’aventure

Le PGHM fonctionne 7j/7 et 24h/24 et vous pouvez suivre son actualité à votre guise sur sa page Facebook

Toutes les photos présentes dans cette page sont la propriété exclusive du PGHM de Luchon . Elles sont protégées et soumises à un copyright. Elles ne peuvent par conséquent être utilisées par des tiers.